Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Damnés de Chuck Palahniuk

Publié le

Damnés de Chuck Palahniuk

Résumé ; Madison, 13 ans, est la fille d’une star du cinéma et d’un producteur milliardaire. Élevée dans la religion du fun et de la culture pop, elle passe un Noël ennuyeux seule dans son pensionnat en Suisse, tandis que ses parents se consacrent à leurs projets professionnels et à l’adoption d’orphelins du tiers-monde. Mais un événement inattendu va venir illuminer ses vacances : sa mort subite. Débarquée en enfer, elle y fait la connaissance d’une bande de jeunes marginaux, une jolie fille, un sportif, un geek et un rocker, soit la version Six Feet Under de Breakfast Club. Alors qu’elle se lance dans l’exploration de ce nouvel environnement, qui lui réserve de multiples surprises, Madison se remémore sa courte existence pour essayer de comprendre ce qui a bien pu la mener à la damnation. Pour découvrir, aussi, les raisons de sa mort.

Avis : "Damnés" est le douzième roman de Chuck Palahniuk a paraitre en France, et le deuxième à paraitre aux éditions Sonatine (aprés "Snuff"). L'histoire de "Damnés" suit la petite Madison "Maddy" Spencer qui atterit en Enfer aprés sa mort. On explore avec elle l'enfer selon Chuck Palahniuk, remplit de lac de sperme gaché, de desert de rognure d'ongle, de lac de merde, et j'en passe ...

Les personnages sont vraiment attachant, on ne s'ennuie pas un seul instant (mise à part la description (rapide) de différent démon par un des personnages).

On sent, à la lecture de ce roman, que l'auteur est inspiré. Il explore le monde du show-business, d'une fillette en manque d'amour qui fera ses preuves en Enfer.

J'ai ADORE ce roman qui sort, de mon humble avis, de l'ordinaire. En méme temps, c'est du Palahniuk :)

La plupart des vivants n'ont pas la moindre idée de la facilité avec laquelle on se retrouve damnés, pourtant il suffit de dire "putain" pour la 701e fois, et c'est automatiquement l'enfer. Des règles similaires s'appliquent à l'hygiène: par exemple, si vous oubliez pour la 855e fois de vous laver les mains aprés vous être vidé les boyaux ou la vessie, vous êtes condamné. Si vous employez le mot "nègre" ou le mot "pédé" plus de 299 fois, quelle que soit la race ou l'orientation sexuelle du locuteur, vous vous achetez l'aller simple tant redouté vers l'Enfer.

Madison Spencer

Commenter cet article

Anne Charlotte 20/10/2014 22:00

Pfiou j'ai du mal à finir ce roman, je l'ai d'ailleurs laissé de côté. Le début est LONG :(
Je le reprendrai surement plus tard.